Sélectionner une page

La SEO orientée buyer persona : la solution idéale pour les startups

par | 07/06/2017 | Référencement naturel (SEO) | 0 commentaires

Pour ce premier jour de web2day la conférence qui m’a le plus emballé est celle qui a été menée par Walid Gabteni. Je connaissais Walid surtout par le biais de son compte twitter @lightonseo et par rapport au fait qu’il a remporté récemment le très disputé concours international de SEO organisé par Wix.

Le sujet de la conférence était la SEO (référencement naturel) pour les startups, ce qui peut sembler étonnant au premier abord : la SEO est réputée pour prendre du temps alors que les startups ont besoin de visibilité (très) rapidement.

L’ « astuce » proposée par Walid est la suivante : les stratégies SEO classiques ont pour but de se positionner sur quelques mots clés spécifiques, que ce soit des mots clés généralistes (ex : « smartphone ») ou beaucoup plus ciblés (ex : « galaxy note blanc »).

Dans cette optique si on arrive à bien se référencer et se positionner dans les premiers résultats sur Google ont obtient beaucoup de trafic (dans le cas des mots clés généralistes, “courte traine”) ou du trafic très qualifié (dans le cas des mots clés ciblés, “longue traine”) et donc susceptible de convertir beaucoup plus.

Néanmoins c’est une stratégie à long terme, voir à très long terme. Dans son intervention Walid a pris l’exemple d’un site de vente de faire part de naissance dont le référencement a prit presque 4 ans à porter ses fruits, autant dire une éternité pour la plupart des startups !

De plus :

  • vu qu’on est positionné sur un nombre de mots clés réduits on n’est pas à l’abri d’une chute de position aux conséquences catastrophiques pour le traffic (et donc les ventes)
  • cette stratégie risque de ne pas être pertinente pour les startups innovantes dont le produit n’est pas (ou peu) recherché.

Ce que propose Walid c’est plutôt d’axer votre référencement sur vos profils d’acheteurs cibles (buyer persona). Cela nécessite bien entendu d’établir le portrait robot de son (ou ses) client type : qui est-il ? Quels sont ses problèmes ? Ses recherches ? etc. et de fournir un contenu en adéquation avec cela.

Exemple : dans le cas du site de vente de faire part de naissance le client type est une femme enceinte. En étudiant son profil, on va s’apercevoir qu’elle va faire des recherches sur l’évolution de l’embryon, sur la possibilité d’avoir des jumeaux, sur certaines maladies, etc. etc. et c’est sur ces requêtes qu’on va se positionner via du contenu spécifique (blog, etc.) afin de proposer indirectement nos produits.

L’idée est donc moins de se positionner sur des produits spécifiques (« faire part naissance ») que sur les besoins et intérêts de notre cible. Les taux de conversions ne seront pas aussi élevés, mais le trafic sera beaucoup plus important (+900% dans le cas du site mentionné).

Les avantages de cette stratégie c’est :

  • d’obtenir des résultats plus rapides (il est plus facile de se positionner sur ces requêtes)
  • de toucher une fraction plus large de l’audience cible
  • d’obtenir plus de visibilité, ce qui nous aidera à obtenir de meilleurs résultats sur la SEO « classique » (la stratégie « buyer persona » n’exclut pas la stratégie « axée produit » à long terme)
  • on développe la notoriété de la marque
  • les risques de perte de trafic sont mineurs (on se positionne sur une multitude de petites requêtes plutôt que sur une minorité de « grosses » requêtes)

Comment mettre en place la SEO orientée “buyer persona” ?

Identification des concepts

Pour mettre en place cette technique il faut d’abord étudier la (ou les) personnalité(s) type de vos clients et chercher quels sont leurs préoccupations/problèmes, etc. et repérer les concepts sous-jacents. Cela nous permettra d’identifier un certain nombre de requêtes potentielles.

Identification des contenus SEO à rédiger

Pour cela on peut s’aider d’un certain nombre d’outils SEO gratuits tels que :

  • seo-hero.tech pour analyser les coocurrences parmi les textes qui se positionnent sur une requête donnée sur Google
  • keywordshitter.com : pour faire du scraping de mots clés
  • mindmapexpress.com : pour clusteriser ces mots clés en différentes thématiques qui vous permettront de rédiger vos contenus
  • On peut aussi utiliser un outil comme answerthepublic.com pour trouver toutes les questions posées sur Google en rapport avec le thème (la « grossesse » par exemple).

Rédaction des contenus

Une fois muni de ces informations vous saurez quels sont les contenus à rédiger et quels sont les mots clés à intégrer.

Intégration des mots clés

Une fois les contenus rédigés il faudra faire une seconde passe histoire de s’assurer de la présence effective des mots clés.

Netlinking

Pas de SEO sans net linking, il faut donc vous assurer d’obtenir des backlinks de qualité

Soit naturellement (white hat) :

  • en publiant des contenus exceptionnels
  • en mettant en ligne des outils gratuits (ebook, logiciel, etc.)
  • en étant très bon en relation presse (ce qui devrait être normalement le cas pour une startup)
  • en répétant ceux qui parlent de vous sans faire de lien vers votre site (avec href on peut retrouver cette information)
  • en prospectant (c’est lourd mais ça fonctionne)

Il y a aussi la version « black hat » (contraire aux directives Google et donc sujet à pénalité) à manier avec précaution :

  • achat de liens
  • réseaux de sites
  • domaines expirés pour échanges de liens (et  récupérer le contenu antérieur grâce à la way back machine)
  • échanges de liens cloakés

(bien entendu Walid ne conseille pas cette solution… à moins d’être très joueur)

Voilà en gros la solution de contournement envisagée par Walid et qui a déjà porté ses fruits pour de nombreux clients.

Et vous, qu’en pensez-vous ?